Google Snapseed 2.0 fait son retour sur Android et iOS

Snapseed
Snapseed

SnapSeed revient, à la mode Google

SnapSeed est à l’origine une application de retouche photographique présente sur iOS. Peu de temps après le rachat d’Instagram par Facebook, Google a mangé SnapSeed, en la rendant gratuite au passage. Quelques mois plus tard, l’application disparaissait de l’App Store, même si ceux qui l’avaient déjà obtenue pouvait toujours la récupérer dans leur liste d’achats. En septembre 2013, Google avait lancé une version Native Client pour Chrome de SnapSeed, en lien avec Google+, pour permettre des retouches de photos plus profondes.

Et alors qu’on ne l’attendait plus, SnapSeed 2.0 pointe son nez, cette fois sur Android et iOS. L’application a complètement changé d’interface, mettant la photo au centre des manipulations, au moins que les différentes fonctionnalités se manipulent de manière très discrète. Au premier lancement, on sélectionne une photo dans la bibliothèque ou on en prend une depuis l’appareil, puis on démarre ses retouches.

Ceux qui connaissent bien les applications Google ne seront pas étonnés de retrouver un gros « + » dans un disque blanc en bas à droite de l’interface. Il sert à ajouter les filtres qui vont transformer le cliché. On retrouve tous les outils habituels : réglages de l’image, recadrage, rotation, pinceaux et ainsi de suite. Viennent ensuite les filtres avec le focus, le rendu HDR, l’aspect rétro, le noir et blanc et autres.
De nouveaux outils, mais une même manipulation

L’une des fonctionnalités phares de SnapSeed était sa manipulation. Au sein d’un même filtre, on peut trouver des sous-réglages. Plutôt que d’encombrer l’interface avec des contrôles, SnapSeed les garde sous le doigt : un mouvement vertical permet de passer de l’un à l’autre, tandis qu’un mouvement horizontal définit l’intensité du sous-réglage. Les premières manipulations se solderont sans doute par quelques erreurs, car ces gestes peuvent entrer en concurrence avec des pointeurs à déplacer sur la photo. L’ensemble est quand même efficace et on apprend vite à éviter les écueils.

Parmi les réelles nouveautés de cette version 2.0 (en fait curieusement 1.6 sur Android), on notera en particulier les Piles, qui permettent d’ajouter des effets successifs sur des photos déjà retouchées. Pratique également, surtout quand on retouche ses clichés de la même manière, l’enregistrement d’une série de modifications, pour les réappliquer rapidement sur d’autres images ensuite. L’outil focus, déjà abordé, fait partie également des nouveautés et peut être réglé « dans tous les sens », comprendre que la zone nette et la zone de transition peuvent être déformées et n’ont plus l’obligation de rester circulaires.

L’outil Transformations est sans doute le plus curieux : il permet d’ajouter une perspective horizontale ou verticale, en complétant les zones qui seraient laissées vide après l’opération. Avec un extérieur, l’utilisateur pourra transformer son cliché comme s’il avait fait quelques pas de côté par exemple.

SnapSeed 2.0 est déjà disponible dans l’App Store et réclame iOS 8.0 au minimum pour fonctionner. Du côté d’Android, le déploiement est en cours. La fiche de l’application indique que la dernière mouture date d’hier, mais reste braquée sur la version 1.6. Il faudra donc attendre la mise à jour des informations, à moins bien entendu de se tourner vers un site tiers pour récupérer le fichier APK.

(source: Next Impact)

Tags: 

Add new comment

You must have Javascript enabled to use this form.